Les contes …

Il était une fois, il y a bien longtemps, très loin d’ici …. et nous voilà embarqués au pays du merveilleux, dans un autre espace-temps où TOUT est possible. Dans un langage simple, le conte nous « raconte » des histoires universelles qui touchent autant l’enfant que l’adulte: la vie et la mort, le courage et la peur, le dépassement de soi, la souffrance d’être rejeté, le découragement devant une tâche à accomplir, les rivalités familiales, le sentiment d’impuissance …

Le schéma narratif est toujours le même, quelle que soit l’origine du conte.

  • La situation de départ présente le cadre et le quotidien dans lequel évolue le personnage ainsi que ses caractéristiques: il était une fois un gentil garçon, une pauvre fille …
  • Un élément extérieur vient bouleverser ce quotidien: Mais un jour …. survient un problème, une menace, une énigme qui force le personnage à partir à l’aventure, à sortir de sa zone de confort.
  • Les aventures et les épreuves que vit le personnage ainsi que les moyens qu’il utilise pour les surmonter et pour combattre les méchants. Il reçoit l’aide de personnes ou d’animaux qui lui donnent des conseils ou des outils (potion ou baguette magique) pour aller au bout de son voyage.
  • La résolution: le personnage est allé jusqu’au bout de ses forces et de ses actions, il est même en danger de mort, mais il a réussi à atteindre son but.
  • La fin de l’histoire: le personnage revient chez lui et « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ».

Pour ceux qui ont envie de rêver, voici un beau site, véritable bibliothèque virtuelle de contes:http://touslescontes.com/biblio/recherche.php

Selon Bettelheim, le conte nous dit que « la lutte contre les graves difficultés de la vie est inévitable et fait partie intrinsèque de l’existence humaine, mais que si, au lieu de se dérober, on affronte fermement les épreuves inattendues et souvent injustes, on vient à bout de tous les obstacles et on finit par remporter la victoire ».

Le conte agit à deux niveaux: au niveau conscient, il raconte l’histoire en entrainant notre mental dans les aventures du héros. Le mental ainsi occupé à écouter l’histoire d’un autre, ne se sent pas menacé (il n’aime pas le changement) et sans s’en douter, permet au conte de communiquer directement avec les profondeurs de l‘inconscient, où se trouvent toutes nos ressources et nos capacités. En les réveillant, en les reconnectant, le conte contribue à mettre en place le changement, la transformation, une nouvelle façon de voir la vie.

Certains changements vous sembleront négatifs en apparence, mais vous vous rendrez vite compte que cet espace est créé dans votre vie pour que quelque chose de nouveau émerge.

Eckhart Tolle

Depuis « la nuit des temps », les contes ont été utilisés comme outil (oral) initiatique par différentes civilisations et ethnies et sont « vraisemblablement l’une des plus vieilles formes d’expression de l’histoire de l’humanité » (Wikipédia). Surtout réservés aux (grands) enfants dans notre société « moderne », ils sont de plus en plus revalorisés en tant qu’outils de travail par de nombreuses formes de thérapie; Milton Erickson, par exemple, était un grand conteur d’histoires, inventées ou basées sur sa vie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :