Deux plans gigantesques face à face

Je ne peux m’empêcher de partager cet article avec vous. Il reflète tout à fait ce que je crois. Je vous invite à le lire, et pour ceux que le langage pourrait gêner, focalisez votre attention sur le contenu, et non la manière dont il a écrit. Prenez ce qui vous parle et laissez de côté ce qui vous semble trop déjanté ou trop …. trop. Le monde, la vie sont bien plus vastes que ce nous nous pouvons imaginer. Le jour où nous nous en rendrons vraiment compte, il sera judicieux d’être assis pour ne pas tomber sur notre cul.

L’Amour et la Peur sont les deux courants énergétiques de base de notre réalité. Je vous ai déjà parlé de ces deux fleuves que nous alimentons en continu, et la plupart du temps de manière inconsciente, avec nos pensées, nos paroles, nos émotions. Je vous laisse lire l’article et n’hésitez pas à me contacter pour en discuter.

14/08/2020

« Nous allons un petit peu parler de ce qui se passe dans votre monde parce que c’est très important, parce que les forces de la lumière sombre accélèrent, dans le sens inférieur, le processus de transformation du monde.

Elles mettent en place des réseaux électromagnétiques inférieurs.

Ce sont des réseaux qui perturbent totalement la conscience des humains et qui affaiblissent considérablement la capacité d’analyse des êtres humains et la logique de leur conscience. Donc via Internet, téléphone et tous les médias, ils installent en ce moment des réseaux d’ondes électromagnétiques très, très, très nocives pour les êtres humains.

Comme nous l’avons déjà fait, nous voulons vous mettre en garde en vous conseillant de regarder le moins possible vos médias, tout du moins pendant un certain temps.

Il arrivera un stade où la lumière sombre ne pourra pas aller plus loin. Elle sera stoppée dans son action, et à ce moment-là beaucoup de choses se transformeront comme par magie. Nous allons aussi développer ceci parce que c’est important.

Il faut absolument que son plan s’accomplisse ; il ne faut pas qu’il y ait un arrière-plan concernant la terrible programmation de la lumière sombre et il faut que tout ce qu’elle fait se place et soit mis au vu et au su de tous les êtres humains !

Malheureusement, nous disons bien « malheureusement », c’est pour cela que nous serons obligés d’intervenir car les ondes qui sont envoyées sur les êtres humains freinent leur réveil.

Nous serons obligés de faire ce que vous pourriez appeler un « pare-ondes » ! Vos Frères Galactiques et nous serons très, très actifs pour empêcher le plus possible l’émission de ces ondes totalement néfastes et déstructurantes pour l’humanité terrestre.

Énormément de paramètres du projet initial de la lumière sombre ne sont pas forcément dévoilés. Ce projet a été réfléchi et mis en place pendant plusieurs dizaines d’années par les galactiques inamicaux.

Ils s’activent énormément parce que leur projet est de s’approprier la Terre en conservant, pour les servir, une petite partie de l’humanité qui sera, d’une certaine manière, lobotomisée, et ils veulent également éradiquer la plus grande partie de l’humanité qui ne leur servira à rien. Nous avons déjà dit que ces êtres se nourrissent des émotions des êtres humains, essentiellement de leur peur, de leur souffrance, de la haine, de la violence, etc…

Les êtres humains émettent des ondes, donc leur centre émotionnel et leur conscience émettent des ondes qui sont captées par ces êtres inamicaux dont ils se nourrissent. Ils se nourrissent des vibrations émises par la partie humaine de l’être.

Le plan des êtres galactiques inamicaux porte la perversité, la manipulation et la perversion à l’extrême, parce que cela procure à certains humains les plaisirs du corps ; ils ont donc créé tout un processus de mise en esclavage total de l’humanité afin de la mettre à son service.

Ce que tous ces êtres qui travaillent dans l’ombre et pour l’ombre n’ont pas compris, c’est que l’être humain possède quelque chose d’extraordinaire et de sacré : l’Amour !

C’est au travers de l’Amour, au travers de la conscience que vous aurez de ce que vous êtes, de la conscience que vous aurez pour défendre votre souveraineté et votre liberté, que vous pourrez vaincre allègrement les forces de la lumière sombre.

Elles savent ! Elles savent qu’il y a des forces gigantesques en face d’elles ! Elles savent leur plan sera de plus en plus difficile à appliquer et se soldera par un échec.

Elles veulent également empêcher la conscience planétaire d’élever sa fréquence vibratoire supérieure et surtout de s’épanouir en tant que conscience totalement révélée à elle-même pour le plus grand bien de toute vie sur elle et en elle.

Elles créent des sortes de freins qui empêchent l’être humain et la Terre de s’élever et la conscience de s’éveiller. Elles font un travail gigantesque à ce niveau-là.

Cependant nous voulons vous dire ceci : le mois de septembre verra aussi des choses très intéressantes pour l’être humain c’est-à-dire que les êtres humains recevront des pulsations qui soulèveront des voiles.

Dès que l’être humain sera capable de voir une nouvelle Lumière, il sera libéré de certains voiles et il sera beaucoup plus efficace pour aider le Plan du renouveau total de la vie sur ce monde et de la vie de ses frères humains.

C’est le Plan gigantesque de la Lumière qui se met en face du plan gigantesque de l’obscur, de ses manipulations terribles, et il y a parallèlement un plan extraordinaire, d’une puissance phénoménale, qui est en train de se mettre en place.

A partir du mois de septembre cela se manifestera de façon très étrange. Nous espérons, parce que nous les stimulerons, que beaucoup d’êtres humains se réveilleront comme d’un cauchemar en se disant : « mais qu’est-ce qu’il nous arrive ? Nous nous laissons museler, nous n’avons plus du tout le droit de nous exprimer ! Tout ce qui est dit par les gouvernants n’est que mensonge ! » D’un seul coup, les êtres verront la réalité et nous participerons très grandement à ce réveil.

Cela ne se fera pas d’un seul coup ! Nous disons seulement qu’à partir du mois de septembre il y aura beaucoup plus d’éveils de conscience.

Ce qui sera le plus beau cadeau c’est que la télépathie se développera de plus en plus et c’est l’outil de communication de demain, du monde nouveau qui vous attend ! C’est comme cela que vous pourrez communiquer, non seulement entre vous, avec des êtres Intra-Terrestres ou Extra-Terrestres, vos Frères, mais aussi avec tout ce qui vit, que ce soit le règne minéral, le règne végétal, le règne animal ou vos frères humains.

La télépathie, c’est-à-dire la communication d’esprit à esprit, est celle non seulement de votre galaxie mais aussi de toutes les galaxies, des êtres qui ont bien évidemment une évolution suffisante pour pouvoir la pratiquer.

Elle se développera donc de plus en plus ; cependant nous vous mettons tout de même en garde parce que cela pourra peut-être vous déstabiliser momentanément.

Nous allons aussi vous mettre en garde par rapport à autre chose :

Évitez d’avoir des pensées inférieures envers qui que ce soit, parce qu’elles seront perçues (et cela c’est très important). Donc essayez d’être le plus sage possible dans vos pensées, en évitant d’émettre des pensées inférieures.

Nous allons vous donner un petit exemple :

Si vous traversez la rue et que vous voyez une personne qui ne correspond pas à votre façon de concevoir la beauté, n’émettez aucune appréciation parce que vous ne savez pas ce qu’est cette personne, donc vous ne voyez que la partie physique, mais pas ce qu’elle est dans son âme, dans sa réalité ! Elle le sentira, alors pourquoi la blesser ?

Au départ, vous ne capterez pas les pensées mot à mot, ce sera un peu furtif ; vous en percevrez l’essentiel et cela s’affinera de plus en plus.

En ce moment vous êtes dans le grand choc de Gog et Magog. Vous vivez une période bien particulière que vous, Enfants de la Terre, avez l’immense chance de pouvoir vivre ! Nous parlons d’immense chance, parce qu’au niveau évolutif cela vous donnera une capacité d’évolution considérable grâce à toutes les vibrations, à toutes les énergies, à toutes les aides considérables dont vous bénéficierez si vous travaillez pour la Lumière et avec la Lumière.

Si vous êtes du côté obscur, vous serez anéanti ! Cependant, jusqu’au dernier moment, tous les êtres, quels qu’ils soient, même les êtres les plus obscurs, auront la possibilité d’ouvrir leur conscience et d’aller vers la Lumière. C’est le choix qui sera laissé à l’humanité terrestre avant les grandes transformations, c’est-à-dire avant le grand saut quantique.

Nous aimerions ajouter que toute la technologie actuelle, quelle qu’elle soit, et même si elle vous paraît très avancée, appartient encore à votre monde de troisième dimension !

Vous allez entrer dans un monde de dimension différente (nous associons toujours les dimensions avec les niveaux de conscience). Les dimensions sont associées avec les niveaux ce conscience des humains. Vous serez donc en cinquième dimension, ce qui correspond à un niveau de conscience supérieur par rapport à celui qui est le vôtre actuellement.

La technologie ne sera plus nécessaire, elle sera complètement autre puisque vous apprendrez petit à petit à créer par la pensée.

Nous avons souvent dit que le pouvoir de la pensée est considérable ! Par la pensée, vous pouvez créer, dé-créer, vous pouvez aller vers une transformation totale de l’être, vous pouvez aussi vous détruire !

Si nous parlons de nouveau de la pensée c’est pour vous dire que même par rapport à des problématiques physiques, vous pouvez transformer ce qui est dysharmonie en santé parfaite ! Le pouvoir de la pensée, avec tout ce qui vous sera apporté par la Lumière, sera colossal !

Nous vous mettons aussi en garde afin que vous ne fassiez pas n’importe quoi avec ces nouvelles facultés ; il faudra vous habituer à ce changement qui sera important.

En début d’année, nous vous avions dit que l’année 2020 serait terrible pour certains et merveilleuse pour d’autres ! Effectivement, actuellement vous ne voyez que le terrible, vous ne voyez pas le merveilleux, et pourtant vous allez le vivre en vous, au travers de vos propres transformations, au travers du réveil de votre conscience, de vos capacités psychiques, etc.

Cela ne se fera pas d’un seul coup, parce que vous ne pourriez pas l’accepter, vous seriez très perturbé, vous ne pourriez pas accepter d’un seul coup que les capacités, les facultés psychiques et de l’esprit vous soient révélées d’un seul coup. Ce n’est pas possible pour un être humain fragile comme vous l’êtes ! »

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  notre site  https://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu
Licence Creative Commons

Un peu d’humour

Satan : « C’est bon, ils sont prêts à tout accepter, on peut envoyer la suite… »

Dieu: « Et comment vous avez fait ? »

Satan:  » Bah comme d’hab, on procède toujours pareil de toute manière. On a utilisé les cartes de la culpabilité, de la désinformation, de l’infantilisation, du mensonge, de l’extrapolation, de l’individualisme, du respect d’autrui, de l’égoïsme, de l’acte citoyen… »

Dieu: « Et ça marche, alors ? »

Satan:  » Ne le vois-tu pas ? Ils sont prêts à accepter les incohérences, les injustices, les lois les plus inacceptables et ridicules qui soient… pour leur soit disant « bien » ! « 

Dieu: « Et aucun d’eux ne se lève au nom de la liberté ? « 

Satan:  » Malheureusement, si ! Et ils sont très nombreux !
Car ils arrivent à voir le monde qui va arriver… Mais j’utilise les médias pour les dénigrer
et les faire passer pour les parias de la société, des égoïstes, des conspirationnistes, des personnes sans cœur, ni cerveau, qui n’aiment pas leur grand-mère, des irrespectueux, des inconscients, des insouciants,
des marginaux, des rebelles, des sectaires, etc. J’ai encore plein d’étiquettes en stock à leur coller si il faut! »

Dieu: « Tu abuses quand même !
Regarde comment certains sont terrifiés.. Dans leurs yeux, il n’y a plus de lumière « .

Satan:  » Tant mieux, ça veut dire qu’ils m’appartiennent ! Je peux faire ce que je veux avec eux et moi ça me plaît, je m’amuse ! Tant qu’ils me laissent faire, pourquoi me priver de tant de plaisir ? « 

Dieu: « Tu sais tout de même que la Vérité est amenée à triompher, car la Lumière éclaire toujours l’obscurité? »

Satan: « Oui, je le sais, rrrroooh t’es chiant à faire ton rabat-joie, on dirait mon daron, toujours à casser mon délire ! Laisse moi encore profiter un peu s’il te plait ! Le changement est proche j’en ai conscience mais j’aime leur docilité, leur peur de mourir, de tomber malade, de mettre les clés sous la porte, de l’amende, de penser, d’être différent, d’être libre, de respirer, de vivre, tout simplement.. Et je vais encore envoyer du lourd, du très lourd même, car j’utilise mes dernières cartouches avant le Grand Réveil… »

Dieu:  » Oui je vois que tu prends ton pied mais à la fin, c’est quand même moi qui vais gagner, c’était le deal. »

Satan: « Oui, je le sais, c’était prévu ainsi depuis la nuit des Temps. Partout ça été dit, prédit, gravé, sculpté, écrit…Toutes les Anciennes Civilisations avaient prédit cette période d’âge Sombre pour redémarrer
ensuite un nouveau cycle. C’est ce qu’on appelle, l’Évolution ! Tout est sous leurs yeux depuis toujours mais ils sont trop occupés à assurer leur confort financier, matériel, social et avoir un maximum de likes
sur Instagram donc ils m’autorisent à perdurer ».

Dieu:  » Oui, là, tu marques un point avec eux ! « 

Satan:  » Ouais carrément et il y en a beaucoup qui sont au fond du gouffre et ne voient aucune solution. Ils attendent toujours une solution venant de l’extérieur car ils ignorent leur pouvoir intérieur et c’est ce que
j’aime, les faire évoluer comme des somnambules ! Allez, s’il te plait, laisse moi encore jouer à Dieu quelques temps ! »

Dieu: « Bon d’accord, mais quand ils seront assez nombreux à se réveiller, on arrêtera OK ! »

Satan: « Oui promis, ma poule ! « 

Dieu: « Arrête de m’appeler ma poule !!! « 

Satan: « Roaahh ça va, un peu d’humour « .

Dieu:  » Bon en tout cas, merci collègue pour ta collaboration !
Sans toi, ils ne chercheraient pas à vouloir améliorer leur monde intérieur et du coup, le monde extérieur et leur expérience terrestre n’aurait pas réellement de sens….
Tu sais que, grâce ou à cause de toi, ils vont comprendre pourquoi ils sont venus s’incarner ici ? »

Satan:  » T’as vu que je ne suis pas si méchant que ça ! Moi je ne fais qu’imposer ma vision, après, c’est eux qui choisissent ou non d’y adhérer…car ils ont toujours le choix, ils l’ont toujours eu d’ailleurs… »

Dieu: « Bon allez, je te laisse mec, y’a un paquet d’êtres humains confiants et optimistes, et ce sont
eux qui auront en premier la preuve que j’existe vraiment .. Ils ont conscience que c’est un passage obligatoire pour faire jaillir la lumière dans ce monde.

Satan:  » Quoi ? J’ai rien compris !
Bon allez, A+ … Bisous dans le coude ».

Dieu:  » Roh, t’es con ! « 

Satan: « Ooooooh que oui….. »

Petit dialogue du jour comme… depuis toujours…..

👿 {Maxime Michaux} 😇 (Trouvé sur Facebook)

Star wars

Il y a très très longtemps, vivaient sur la planète Terre des humains qu’on considérerait comme « primitifs » aujourd’hui. Même si le Blanc a tendance à traiter de primitive toute culture qui n’est pas occidentale, l’humanité en ces temps là vivait encore de chasse et de cueillette. C’était la période de l’homo erectus. Un jour, ils virent débarquer du ciel des choses encore jamais vues et au-delà de leur compréhension. Des êtres (les anges) descendirent de ce qu’on appellerait aujourd’hui des vaisseaux spatiaux. Les humains les ont considérés et vénérés comme des dieux en leur faisant des offrandes lors de rituels qui allaient de simples fleurs jusqu’au sacrifice de bêtes ou d’humains. Cela dépendait des dieux à qui ils avaient affaire.

Cathédrale de Salamanque (Espagne) du XIIe siècle

D’après les tablettes sumériennes (déchiffrées par Zacharia Sitchin et contestées), les dieux de Sumer étaient un peuple extra-terrestre, les Annunaki (« ceux qui du paradis sont venus »), gouvernés par une dynastie composée essentiellement du père Anu et de ses trois enfants: Enlil, Enki et leur demi-soeur Ninharsag qui était une scientifique. Par manipulation génétique, ils ont créé un être plus « intelligent » pouvant être utilisé comme « ouvrier »: Adamu. « Lorsque les hommes (les Adamu) eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre, et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu’ils choisirent. Alors l’Eternel dit: Mon Esprit ne restera pas à toujours dans l’homme, car l’homme n’est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans. » (Gn 6.1-3)

Extraits de plusieurs peintures. Trouvé sur Alien-theory.skyrock.com

Avec ces unions divino-humaines, Adamu a encore évolué d’un cran. Il a été fait à l’image des dieux. Il est devenu lui-même un dieu. Enlil, roi des dieux, qui était un type colérique, pas du tout sympa, n’aimait pas beaucoup l’idée que ces humains lui ressemblent de plus en plus et qu’ils aient par conséquent de plus en plus de pouvoir « spirituel ». Son frère par contre, s’était engagé auprès des Adamu et leur a appris l’agriculture, la poterie, les techniques de construction, l’architecture…ce serait lui qui aurait averti Noé avant le déluge.

Source inconnue. Trouvé sur le site Anciensastronautes.wordpress.com

Il y a beaucoup de sites, de livres qui traitent ces sujets passionnants. Les écrits de l’Inde antique, les Vedas, mentionnent aussi l’existence de Vimanas, ces véhicules volants utilisés lors de guerres dans les cieux qui semblaient utiliser l’arme nucléaire…. les dessins « primitifs » sud-américains qui représentent des hommes ressemblant à des cosmonautes….

Pourquoi est ce que je vous raconte (très succinctement, il y a tant à dire !!!) tout ça ?

Parce que je crois que ces « dieux » extraterrestres ne sont pas un mythe. Que certains de nos chers gugusses sont en contact avec eux (ils ont aussi leurs gugusses hélas). Qu’ils font bon commerce ensemble et s’échangent des services. Je te donne ça et tu me laisses faire ceci….

Pour ce faire il ne faut surtout pas que le citoyen lambda se rende compte de ce qui se passe, bien au contraire, il doit être absolument ignorant de toutes ces choses qu’on raille par le biais de films, qu’on dénigre avec des publications scientifiques: vie avant et après la vie, la notion d’âme, les extraterrestres (je ne parle pas de ces foutues bactéries qu’on trouve sur des météorites et dont on nous rabâche les oreilles), les capacités de notre cerveau (maintenu « stupide » avec un enseignement débile), la véritable histoire de l’humanité et non celle falsifiée de nos livres scolaires, les connaissances cachées dans les bibliothèques (par ex. le Vatican) et interdites à Monsieur et Madame Toutlemonde, l’origine des constructions des pyramides (il y en a dans le monde entier), du Sphynx ou de l’emplacement de certaines cathédrales… la liste est tellement longue.

Donc depuis des siècles (millénaires ?), l’humanité est conditionnée à réfléchir d’une certaine façon, très limitée, la maintenant dans un état de dépendance et de discipline. Le but c’est qu’elle ne prenne surtout pas conscience de son propre pouvoir ! La spiritualité, souvent considérée à tort comme uniquement lumineuse, a aussi sa facette sombre. Il y a une spiritualité d’amour et forcément, comme tout est duel dans notre monde, il y a une spiritualité qui distille la peur. Nos gugusses baignent depuis l’enfance dans leur spiritualité tournée vers l’obscurité dont les « dieux » continuent à exiger leur lot d’offrandes humaines (regardez tous les scandales de pédocriminalité qui font surface depuis quelques temps). Ils connaissent le pouvoir de l’esprit. Ils savent que nous pouvons créer, que nous créons à chaque instant de notre vie (la masse de l’humanité, c’est sans en être conscient -> nous ne pouvons pas ne pas créer, tout comme nous ne pouvons pas ne pas communiquer). Que nous ne sommes pas des esclaves à leur merci, mais des êtres souverains. Divins. Depuis des lustres ils utilisent la religion, l’éducation, l’enseignement pour nous faire croire qu’on est des poules et qu’on ne se rappelle surtout pas qu’on est des aigles.

Aujourd’hui c’est apparemment une époque inédite. Un moment clé dans l’histoire de l’humanité. Pour reprendre un terme de la science fiction (qui n’est plus si fiction que ça), une ouverture d’un vortex spatio-temporel. Il y a un processus d’éveil spirituel à l’amour qui a lieu et va en s’amplifiant. Un vent de liberté possible qui souffle sur la Terre. Les gugusses le savent et redoublent d’efforts, même s’ils ont (selon des sources spirituelles, genre channelings et scientifiques, comme Philippe Guillemant) déjà perdu la bataille. Quelques jours avant la fin de la 2e guerre mondiale, Hitler a encore essayé d’envoyer de pauvres gosses au combat, alors que c’était foutu pour lui. Ici c’est pareil. C’est comme si leur troupeau avait trouvé ou sentait le parfum d’une pâture plus verte, plus saine à tous points de vue et s’échappait de plus en plus leurs étables fermées, étroites, lugubres et si peu respectueuses du vivant. Sans troupeau, plus de pouvoir. Plus de manipulation. Plus de rendement. Plus d’enrichissement possible.

Ils sortent leurs dernières (?) armes: coronavirus, confinement, port du masque obligatoire, tests, vaccins. Mais dans leur empressement, leur panique peut-être, ils font des gaffes. Ils deviennent incohérents. Leurs moyens de répression se retournent contre eux. Par exemple le confinement a amené beaucoup de gens à se poser des questions sur le sens de leur vie. Donc à humer l’odeur de l’herbe dehors. Les décisions qui se contredisent d’un jour à l’autre choquent les gens qui s’interrogent de plus en plus sur leurs motivations réelles.

Bref, tout ça pour dire qu’il est temps de reprendre son pouvoir. De s’assumer en tant que humain souverain. D’arrêter de picorer les graines que les gugusses nous jettent et d’enfin prendre son envol en tant qu’aigle. D’élargir sa vision du monde. Observer ce qui se déroule devant nos yeux et rester sereins (faites de votre mieux, ça s’apprend, – nous ne sommes qu’humains et pas Bouddha – soyez bienveillants avec vous-même). Surtout ne pas se laisser prendre dans leurs filets émotionnels. Il va y avoir une manifestation ce dimanche à Bruxelles, comme il y en a de plus en plus dans le monde entier. Cette manifestation portera ses fruits si elle se fait dans le calme, dans le respect mutuel, dans la maîtrise de soi. Si on y exprime sa colère (tellement compréhensible … je l’ai aussi parfois, j’avoue), sa peur, sa révolte, on joue leur jeu. Ils sont malins nos gugusses, qu’ils soient de la Terre ou d’ailleurs et vont peut être envoyer des semeurs de trouble (à Minneapolis il y a eu apparemment des palettes de briques qui ont été déposées à certains endroits pour permettre à des « voyous » payés de faire de la casse.)

Nous sommes des êtres souverains, comportons nous comme tels. C’est notre outil et il est tellement puissant qu’ils le craignent. Utilisez le sans compter. Éclatez vous 🙂

Belle journée

Moyen d’infecter ou d’insérer un implant ?

1 August 2020

Je vous partage ici un article trouvé sur le site « Le monde des informations alternatives » dont la lecture m’a interpellée. A l’heure actuelle, nous nageons dans un tel brouillard où information et désinformation sont intimement liés, quel que soit le camp d’ailleurs, qu’il est utile à mon avis, de s’informer tout en restant vigilant. Certains passages sont très alarmistes (à raison ??), mais cette publication a au moins le mérite de poser une bonne question : pourquoi aller aussi loin dans la cavité nasale (une sorte de coton tige de 15 cm !) pour obtenir des échantillons qu’on pourrait trouver dans la salive par exemple ? Je vous laisse lire et n’hésitez pas à faire part de vos commentaires.

https://monde.taibaweb.com/index.php/2020/08/01/moyen-dinfecter-ou-dinserer-un-implant/
Fait : L’échantillon des tests du Covid par la méthode PCR, est recueilli à l’aide d’un écouvillon de 15 cm de long à travers le nez. Pourquoi ?

Question : L’écouvillon touche la lame criblée sensible donnant accès direct au cerveau. Y a-t-il un dessein caché derrière ces tests ?

Déployés dans le monde entier, en gros conformément au programme 1-3-30 de la fondation Rockefeller, les tests du Covid sont au cœur de la phase actuelle de l’opération Coronavirus. Plus le nombre de gens testés est grand, plus le nombre de cas positifs enregistrés est grand. Cela alimente l’histoire officielle et maintient la peur afin de justifier toujours plus de tyrannie. Or, ce qui est en cours pourrait bien être autre chose. Il faut se demander si les tests du Covid ne seraient pas en fait le moyen rusé d’accéder secrètement à notre corps, en particulier à notre cerveau. Les écouvillons nasaux utilisés (dits nasopharyngiens ou oropharyngés) sont incroyablement longs, environ 15 cm, ce qui veut dire qu’ils atteignent le fond de la gorge. Y a-t-il une raison médicale faisant que les écouvillons doivent être aussi long ? Ces tests particuliers du Covid sont ceux utilisant la méthode PCR ; j’ai expliqué dans d’autres articles que ce genre de test est faillible et inapproprié. Est-il possible qu’ils servent à infecter subrepticement les gens avec un agent pathogène, ou bien à les vacciner avec le vaccin prétendu toujours en développement, ou même à leur implanter une micropuce ?

Tests du Covid : Visent-ils la lame criblée ?

Chez l’homme, la lame criblée est un important os mitoyen, entre le crâne et la cavité nasale, traversé par les nerfs du sens de l’odorat. Cette partie du corps est très délicate et fragile. Pourquoi diable les tests du Covid sont-ils pratiqués avec un écouvillon qui peut piquer et pousser cet os fragile ? Est-ce parce qu’il permet d’accéder au cerveau ? Jim Stone a récemment fait allusion à cela dans un article intitulé The Coronavirus test is not credible and likely to be for clandestine brain access [L’invraisemblable test du coronavirus est susceptible d’accéder en secret au cerveau] :

« Ils prétendent que le virus abîme le système nerveux chez un grand pourcentage de gens, qu’il induit des nuisances neurologiques durables et des lésions cérébrales. Mais j’aimerais demander si c’est vraiment un virus qui fait ça, ou si se sont les tests ? Mes amis, le test du Coronavirus lui-même, dans de nombreux cas (il en existe probablement différents types), mais dans de nombreux cas, sont manifestement ce qui occasionne les lésions cérébrales. Et il est facile de l’expliquer.

« La plupart des tests (tous ceux qui exigent un écouvillon incroyablement long) prélèvent des échantillons sur la lame criblée, un os de quelques millimètres d’épaisseur, situé au plafond de la cavité nasale. Il est percé de nombreux trous qui donnent directement dans la cavité cérébrale. Dans ces trous passent les nerfs olfactifs, et ils sont nombreux (l’os est semblable à un tamis). Si vous vouliez bousiller quelqu’un en lui implantant en secret dans le cerveau, un virus, de la nanotechnologie ou une micropuce, cet endroit serait idéal pour le faire. Un médecin pourrait peut-être extraire la micropuce, mais personne d’autre ne pourrait le faire sans perforer cet os très mince (qui n’est même pas vraiment de l’os, environ la moitié étant des nerfs). Ceux qui tenteraient de l’extraire finirait sans doute par se suicider. Tout produit chimique, virus, nanotechnologie, tout ce qui est placé là, a accès direct au cerveau. Et vous pouvez abandonner l’idée de l’enlever, une fois qu’il est là, il y est. Une fois placé, il sera littéralement sur le cerveau, et il rentrera directement dedans.

« Les gens se plaignent que les tests sont atrocement douloureux et que la douleur dure des jours. Pour quelle raison les tests devraient-ils toucher la partie du corps humain la plus à portée du cerveau ? Est-ce que ceux qui font passer ces tests le font coûte que coûte ? Les tests d’ADN exigent un simple prélèvement buccal, et il est ridicule de penser que tout test viral – puisqu’on est censé propager le virus en toussant – ne puisse pas se faire ainsi. Quelque chose cloche avec ces tests. Il ne s’agit sûrement pas de tests, du moins ceux où le cerveau est littéralement écouvillonné. Il n’est pas étonnant qu’ils soient douloureux pendant des jours et que les nerfs olfactifs soient déglingués. Sont-ils abîmés par ce qui se trouve sur l’écouvillon ? C’est probablement ce qui fait que les gens perdent définitivement le sens de l’odorat. [NdT : La perte de l’odorat est l’un des symptômes de la nouvelle grippe.]

« Je parie que vous ne vous doutiez pas que ce test est à ce point vicieux. Le bon sens impose de l’évitez à tout prix.

« C’est vrai, j’avais regardé cet article il y a quelques jours, et sur le moment, je l’avais écarté… Je m’imaginais qu’il est impossible que ces monstres se servent de leurs méthodes barbares de ‘test PCR’ pour endommager le cerveau… Éthique mise à part, il m’était impossible d’intégrer que ces immondes créatures soient d’une bassesse aussi horrible… Mais encore une fois, ne sommes-nous pas confrontés à des monstres dénués de conscience humaine ? »

Voici une autre citation prise sur le même site Internet, mais son auteur n’est plus Jim Stone :

« …Ils ont fait les ‘tests’ en insérant un putain d’écouvillon de 15 cm de long dans les narines de chacun, jusqu’à atteindre le fond des voies nasales. Ensuite, pendant environ 10 à 15 secondes, les testeurs ont fait tourner les écouvillons dans les narines… Ensuite, ils ont retiré les écouvillons et les ont insérés dans des tubes à essai pour les envoyer à ‘analyser’ dans les laboratoires… Honnêtement, j’ai dû m’arrêter pour réfléchir un moment. En premier lieu, pourquoi diable auraient-ils besoin d’insérer un écouvillon aussi long jusqu’au fond des voies nasales ? Et puis il me semble aussi très barbare de faire tourner les écouvillons contre la paroi à l’arrière du conduit nasal, contre les tissus mous ! Est-ce que simplement ce geste peut endommager la paroi et créer un scénario bien pire que ce dont est capable le fameux ‘virus’ ?

« Et tous les gens à qui j’ai parlé m’ont raconté la même histoire. Ils avaient des ‘maux de tête’, parfois la sensation de nausée, et par la suite de fortes douleurs aux sinus… Comme je souffre depuis toujours de céphalées dues à la sinusite, que j’ai cette douleur à l’arrière des cavités nasales depuis des années, je sais ce qu’ils endurent… Et tout cela juste pour recueillir un ‘échantillon’ de supposé rétrovirus’, pour détecter sa présence ? Encore une fois, ça a l’air un tantinet barbare, et je pense qu’au lieu d’aller risquer d’endommager le fond des fosses nasales, il existe des moyens bien plus simples de recueillir des échantillons de tissus ! »

Il y a quelque chose de très suspect dans ces tests du Covid. À tout le moins, rappelons-nous que des lots de tests du Covid se sont avérés contaminés, parfois par le Coronavirus lui-même (par exemple aux États-Unis et au Royaume-Uni), bien que les censeurs prétendent que le ‘virus’ ne pourrait pas se propager ou infecter les gens, qu’il invaliderait simplement le résultat des tests. Étant donné l’objectif des mondialistes (Nouvel Ordre Mondial), de micropucer la population entière, je ne ferais pas l’impasse sur le fait qu’ils emploient, à l’insu des populations, sous le prétexte de les aider, une méthode aussi horrible et secrète afin de mener à bien leur sombre dessein.

Si le virus se répand avec une goutte de salive et si pour cela le masque est nécessaire puisque autrement une seule goutte de salive pourrait infecter toute une ville, pourquoi sont ils alors obligés d’insérer un écouvillon profondément dans votre tête pour collecter l’échantillon Covid ?

Pointer un laser sur la tête, affaiblit-il la glande pinéale ?

Sur le thème des interventions médicales invasives, avant d’en arriver aux vaccins et aux micropuces, voire aux tests nasopharyngés, que faut-il penser des pistolets laser servant à mesurer la température ? Vous avez peut-être la malchance de vivre dans une région où les entreprises se chargent maintenant du dépistage thermique en pointant un pistolet laser sur le front. Mis à part les conséquences pour la santé, il s’agit d’un conditionnement flagrant et dégoûtant dont le but est d’habituer les gens à avoir une arme braquée sur la tête. Pensez à ce que nous permettons si nous acceptons cette nouvelle normalité, où des instruments en forme d’armes à feu sont régulièrement pointés vers la tête des gens. Pensez au tort énorme que nous faisons aux enfants, en les laissant s’habituer à ça. Cette intéressante vidéo explique que le rayon infrarouge de l’instrument peut endommager la glande pinéale, porte d’entrée du royaume des énergies et de la conscience supérieures. L’homme de la vidéo cite une infirmière australienne :

« Je suis vraiment inquiète… sommes-nous insensibles au point de viser la tête et occasionner aussi d’éventuels problèmes de santé en dirigeant un rayon infrarouge vers la glande pinéale ?

« Dans le centre commercial où je suis allée, les gens faisaient la queue pour qu’un employé, qui n’était manifestement pas médecin et ne savait pas s’y prendre correctement, prenne leur température. Lorsque mon tour est venu, beaucoup de gens ont été choqués quand j’ai pris le thermomètre en forme de pistolet qu’il dirigeait vers mon front, et l’ai redirigé vers mon poignet. J’ai parlé doucement mais fermement en disant à cet employé que le thermomètre infrarouge ne doit jamais être pointé sur le front, surtout pas avec les bébés et les jeunes enfants. De plus, il faut avoir des connaissances élémentaires pour bien prendre la température. Ainsi, placer le thermomètre sur le poignet ou le coude, est bien plus précis et bien moins nocif. Il était très dérangeant pour moi de voir les enfants s’habituer à avoir une sorte de pistolet braquée sur le front, sans parler des adultes qui ne bronchaient pas, comme si tout ça était normal et acceptable.

« En tant que professionnelle de santé, je refuse de braquer un rayon infrarouge directement sur la glande pinéale, qui est située juste au centre du front. Or, la plupart des gens acceptent de vivre ça plusieurs fois par jour ! La glande pinéale doit être protégée, elle est essentielle pour notre santé actuelle et future.

« Le thermomètre infrarouge standard absorbe l’infrarouge mais n’en émet pas. Ainsi, de ce point de vue, ils sont sûrs. Le problème de sécurité vient des thermomètres laser, qui émettent un rayon de lumière pour mettre marquer l’endroit visé, afin de garantir la précision de la mesure. Ce rayon lumineux appartient à la catégorie des lasers de classe II, qui émettent moins d’un milliwatt de lumière visible et peuvent être vendus comme ‘pointeurs’ servant à focaliser l’attention sur des informations de tableaux intelligents ou de tableaux blancs lors de conférences. Bien qu’ils soient généralement considérés sans danger, si on regarde le rayon, ils peuvent endommager la rétine. Les lasers produisent un rayon lumineux intense, capable de créer des lésions thermiques dans les tissus. Le danger grandit avec la distance ; plus vous êtes proche du laser, plus sera grave l’éventuelle blessure. “

Ultimes pensées

Cet article a pour but de sensibiliser et de poser des questions. Il ne dit pas ce que sont vraiment ces tests du Covid, ni s’ils sont conçus avec une arrière-pensée maléfique. Espérons que ces premières questions inciteront à initier une enquête plus approfondie ; à tout le moins, qu’elles pousseront à être sceptique quant à l’idée de passer volontairement ces tests. Il doit être évident maintenant que rien n’est bénin dans l’opération Coronavirus, même pas les tests. Chaque aspect de ce projet doit être examiné avec soin. Se soumettre au test, équivaut à admettre tacitement qu’il marche et est nécessaire pour la santé et la sécurité publiques – deux choses qui sont manifestement fausses.

The Freedom Articles, Makia Freeman, 29 juillet 2020

Are the COVID Tests a Way to Surreptitiously Infect or Implant People?

Adaptation en français de Petrus Lombard

Phrase extraite du livre de Dan Brown  » Le Code Da Vinci »

http://scenenationaledebesancon.fr/blog/histoire-elle-ecrite-vainqueurs

L’histoire est-elle écrite par les vainqueurs ?

Le poète aveugle – Jan Lauwers

Jan Lauwers s’inspire des arbres généalogiques des performers de Needcompany pour écrire une nouvelle histoire, basée sur leurs différentes nationalités, cultures et langues. Il revient mille ans en arrière pour méditer sur la notion d’identité dans l’Europe multiculturelle d’aujourd’hui. Il plonge dans l’œuvre d’Abu al ‘ala al Ma’arri, poète arabe aveugle des Xe-XIe siècles, et de Wallada bint al Mustakfi, une poétesse andalouse du XIe siècle.

 » L’ idée du spectacle Le Poète aveugle est née lors de ma visite à la grande mosquée de Cordoue. Au milieu de cet édifice unique aux trois cents colonnes, l’Église catholique a détruit une série de colonnes pour y ériger une cathédrale. La cathédrale paraît petite et un peu grotesque au milieu de cette architecture mauresque sophistiquée. J’étais interloqué devant tant de maladresse historique.

Cordoue était la capitale de ce monde-là, avec ses 300 000 à 1 millions d’habitants. Les femmes étaient puissantes, elles traduisaient Platon, l’athéisme était courant. Plusieurs bibliothèques, plus de 600 000 livres. À titre de comparaison : la plus grande ville du monde chrétien était Paris, avec environ 30 000 habitants. La plus grande bibliothèque chrétienne comptait 60 000 livres, et Charlemagne était analphabète.

Qu’est-ce que cela signifie au juste ? Pourquoi l’histoire nous ment-elle et nous trompe-t-elle toujours ? L’histoire est écrite par les vainqueurs. Par des hommes. Par des individus qui dictent à la masse ce qu’elle doit faire.

Dans la Cordoue du XIe siècle, les femmes étaient les égales des hommes. Du moins, les femmes musulmanes. Les femmes chrétiennes les jugeaient trop inconvenantes, trop dangereuses.

Cette histoire de Cordoue n’est qu’un exemple parmi de nombreux autres de la façon dont l’histoire vient à nous. Le Poète aveugle parcourt l’histoire à travers les arbres généalogiques de tous les membres de Needcompany. Ainsi, nous avons constaté que chacun a quelque part un lien ou une correspondance avec tout le monde.

Combien, au juste, de mensonges, de rencontres fortuites, d’accidents de parcours ont déterminé l’histoire que nous connaissons ? «  (Jan Lauwers)

Quelle histoire sommes nous en train d’écrire aujourd’hui ? Que veulent nous faire croire les gugusses ?

Il est urgent de se poser des questions et de vous fier à votre instinct. Le monde n’a jamais été aussi manichéen, et le symbole de cette opposition est le masque: outil de protection vital pour les uns et moyen de répression pour les autres. Des manifestations « contre » (évidemment … les « pour » suivent la procédure officielle) sont organisées dans de nombreuses villes de par le monde. Canada, USA, Russie, Allemagne, Thaïlande, Bulgarie, France, Israël, Mali, Hong-Kong, partout les gens se lèvent pour contester les choix politiques….

Si nous considérons cette effusion émotionnelle d’un point de vue énergétique, les deux camps nourrissent en fait la meute des loups noirs qui s’en frotte les pattes. Pour rappel, il y a deux fleuves majeurs dans la Vie: un fleuve sombre charriant les émotions de colère, de tristesse, de révolte, c’est le fleuve Peur. Et un fleuve lumineux, dans lequel coulent la joie, la solidarité, tous ces sentiments nobles et positifs de l’humanité, c’est le fleuve Amour. Nos gugusses naviguent sur le fleuve Peur depuis des lustres et grâce au coronavirus et ses conséquences, leurs agissements commencent à émerger, tel un iceberg sortant des flots. Je vous le dis déjà, c’est pas joli joli ce que nous allons apprendre et découvrir.

Essayez le plus possible, chaque jour un peu plus, en rectifiant à chaque instant la barre, de rester sur le fleuve lumineux. Faites des choses qui vous plaisent, allez vous promener dans la Nature, chantez, dansez, peignez, riez … vous illuminerez le monde avec cette énergie d’une puissance aussi si ce n’est pas plus puissante que celle de la peur.

Message from White Eagle, Hopi indigenous on 03/16/2020

Ce texte circule sur les réseaux sociaux. Je ne sais s’il a vraiment été écrit par White Eagle ou si White Eagle existe vraiment. Mais le message est beau…. la traduction française se trouve à la suite du texte original.

1000+ images about Native American on Pinterest | Sioux ...

“This moment humanity is going through can now be seen as a portal and a hole.
The decision to fall into the hole or go through the portal is yours.

If you repent of the problem and consume the news around the clock, with little energy, nervous all the time, with pessimism, you will fall into the hole.
But if you take the opportunity to look at yourself, rethink life and death, take care of yourself and others, you will come through the portal.
Take care of your homes, take care of your body.
Connect to your Spiritual Home.

When you take care of yourself, you take care of everything else.
Do not lose the spiritual dimension of this crisis; have the aspect of the eagle from above and see it all; see more broadly.
There is a social demand in this crisis, but there is also a spiritual demand – the two go hand in hand.
Without the social dimension, we fall into fanaticism.
But without the spiritual dimension, we fall into pessimism and lack of meaning.
You were ready to go through this crisis. Take your toolbox and use all the tools at your disposal.
Discover the resistance of indigenous and African peoples; we have always been, and continue to be, exterminated.
But we still haven’t stopped singing, dancing, lighting a fire and having fun.
Don’t feel guilty for being happy during this difficult time.
Being sad and lacking in energy doesn’t help at all.
You are helping if good things are emanating from the Universe now.
It is through joy that we resist.
Also, when the storm passes, each of you will be very important in rebuilding this new world.
You must be healthy and strong.
And for that, there is no other way than to maintain a beautiful, happy and shining vibration.
It has nothing to do with alienation.
It is a strategy of resistance.
In shamanism, there is a rite of passage called the quest for vision.
You spend a few days alone in the forest, without water, without food, without protection.
When you go through this portal, you get a new vision of the world, because you have faced your fears, your difficulties.
This is what we are asking you:
Allow yourself to use this time to perform your vision-seeking rituals.
What world do you want to build for yourself?
For now, that’s what you can do: Serenity in the Storm.
Calm down, pray every day. Establish a routine for meeting the sacred every day.
Good things emanate; what you emanate now is the most important thing.
And sing, dance, resist with art, joy, faith and love ”.

′′ L’époque que l’humanité traverse peut en fait être vu comme un portail et un trou.
La décision de tomber dans le trou ou de passer par le portail t’appartient.
Si tu te désoles au sujet du problème et consommes les informations à longueur de journée, avec peu d’énergie, tout le temps nerveux, en étant pessimiste, tu tomberas dans le trou.
Mais si tu profites de l’occasion pour regarder en toi même, repenser à la vie et à la mort, prendre soin de toi et des autres, tu passeras par le portail.
Prends soin de ton foyer, prends soin de ton corps.
Connectes-toi à ta maison spirituelle.
Quand tu prends soin de toi, tu prends soin de tout le reste.
Ne perds pas la dimension spirituelle de cette crise ; sois tel l’aigle là haut et vois l’ensemble ; vois plus largement.
Il y a une demande sociale dans cette crise, mais il y a aussi une demande spirituelle – les deux vont de pair.
Sans la dimension sociale, nous tombons dans le fanatisme.
Mais sans la dimension spirituelle, nous tombons dans le pessimisme et l’absence de sens.
Tu étais prêt à traverser cette crise. Prends ta boîte à outils et utilise tous les outils à ta disposition.
Découvre la résistance des peuples autochtones et africains ; nous avons toujours été, et nous continuons d’être exterminés.
Mais nous n’avons jamais arrêté de chanter, de danser, d’allumer un feu et de nous amuser.
Ne te sens pas coupable d’être heureux pendant cette période difficile.
Être triste et manquer d’énergie ne te sera d’aucune aide.
Tu aides quand de bonnes choses émanent de l’Univers maintenant.
C’est par la joie que nous résistons.
Aussi, lorsque la tempête passera, chacun de vous sera très important pour reconstruire ce nouveau monde.
Tu dois être en bonne santé et fort.
Et pour cela, il n’y a pas d’autre moyen que de maintenir une belle, heureuse et lumineuse vibration.
Ça n’a rien à voir avec l’aliénation.
C’est une stratégie de résistance.
Dans le chamanisme, il y a un rite de passage appelé la quête de la vision.
Tu passes quelques jours seul/e dans la forêt, sans eau, sans nourriture, sans protection.
Lorsque tu passes par ce portail, tu acquiers une nouvelle vision du monde, parce que tu as affronté tes peurs, tes difficultés.
Voici ce que nous vous demandons :
Permets-toi d’utiliser ce temps pour accomplir tes rituels de quête de vision.
Quel monde veux tu construire pour toi-même ?
Pour l’instant, c’est ce que tu peux faire : la sérénité dans la tempête.
Calme-toi, prie tous les jours. Chaque jour, crée une routine pour être en contact avec le sacré.
De bonnes choses arrivent ; ce que tu émanes maintenant est la chose la plus importante.
Et chante, danse, résiste au travers de l’art, la joie, la foi et l’amour « .  ·

Michel Maffesoli: “Du bal masqué à la danse macabre”

Article paru sur le site de l’Inactuelle, Revue d’un monde qui vient (https://linactuelle.fr/index.php/2020/06/11/macabre-danse-michel-maffesoli/ )

Et si la gestion répressive de la crise sanitaire n’avait eu pour but que d’assurer la mainmise des gouvernants sur les masses, afin de broyer dans l’œuf les révoltes populaires en voie de gestation, comme dans une danse macabre ? Telle est la thèse de Michel Maffesoli.

Un monde entièrement stérilisé, promouvoir une vie sans microbe, ce qui, bien entendu, induit la nécessité de se laver les mains le plus souvent possible, de développer les gestes barrière et la distanciation sociale, le tout selon l’injonction connue : « pour votre protection » voilà bien l’objectif de l’oligarchie au pouvoir et de sa macabre fantasmagorie !

Répétées sur un ton macabre et ad nauseam, de telles recommandations et autres impératifs catégoriques de la même eau, soulignent bien ce qu’est, en vérité, la société de contrôle qui risque de s’imposer à tous et à tout un chacun. Qui risque, car à l’encontre de ce que croient les esprits chagrins, le pire n’est pas certain.

Michel Maffesoli

La domination médiatique.

Le danger cependant est bien réel. Les protagonistes de la domination médiatique s’emploient, de par le pouvoir qu’ils détiennent, à convaincre que les règles, préparant une telle aseptie de l’existence, généralisée, soient acceptées, voire intériorisées, ce qui rend bien difficile la rébellion contre le totalitarisme en train d’émerger.

Ces tenants du pouvoir médiatique, perroquets de l’oligarchie politique, déversent, sans aucune vergogne un Niagara de vérités approximatives et divers lieux communs afin de justifier le port du masque, le confinement et autres préconisations vaines, qui, semblables aux agents pathogènes d’une authentique pandémie, tendent à contaminer, de proche en proche, une multiplicité de gogos trouvant dans la mascarade généralisée une manière de donner du sens à une vie en étant de plus en plus dépourvue.

Songeons à cet égard à ce que Max Scheler (Nature et formes de la sympathie) nommait, fort simplement, les processus de la « contamination affective ». Plus proche de nous, Jean Baudrillard a longuement développé les puissants et inéluctables mécanismes de la « viralité ».

Du bal masqué à la danse macabre

La dictature de l’argent.

Ces contaminations, cette viralité sont utilisées pour maintenir voire consolider la dictature de l’argent, réduisant l’homme « animal politique » à l’animal économique. C’est cela que le système s’emploie à générer. Et ce pour durer encore un moment. Pour survivre. Et cela le pousse à mettre en place une réglementation de plus en plus minutieuse, de plus en plus stricte. Au nom toujours de la protection des populations. Big Brother, le Grand Frère, veille sur la santé de tous !

Le déterminisme économique de l’oligarchie au pouvoir la conduisant, paradoxalement, à susciter une crise économique de grande ampleur. Mais le paradoxe n’est qu’apparent, car l’objectif d’une telle crise, est, en réalité, de susciter une domestication stricte des masses. On en donnera pour exemple le sort cruel et peu médiatisé réservé à tous les métiers de « l’anormalité » : prostitution, travail au noir, échange de services voire mendicité. Ceux-là ne mourront peut-être pas du virus, mais de faim et de misère.

L’objectif d’une telle crise, est, en réalité, de susciter une domestication stricte des masses.

Car aucune des mesures prises par un État soudain très généreux ne leur est destinée. Seuls les participants au « contrat social » bénéficient de la protection sociale, fondée sur les réflexes de peur et de repli.

Cette stratégie de la peur est on ne peut plus perverse. Perverse, car en son sens étymologique, per via (par voie détournée) : par la crainte du chômage, de l’appauvrissement, des traites en cours à payer, le système poursuit inexorablement son objectif essentiel : mettre au pas un peuple toujours prompt à se rebeller. Assujettissement urgent, car on voit, un peu partout de par le monde, la « révolte des masses » (Ortega y Gasset) revenir à l’ordre du jour.

Covid, danse macabre

La mascarade généralisée.

La voix de l’instinct populaire devient de plus en plus tonitruante quand l’on pressent, plus ou moins confusément, que le fondement de toute démocratie authentique, à savoir la puissance du peuple, puissance instituante, n’est plus prise en compte par le pouvoir institué, c’est-à-dire par le pouvoir d’une élite en perdition.

C’est pour contrer une telle rébellion instinctuelle que l’oligarchie utilise les habituels outils de la politique : tactique et stratégie. Tactique à court terme : mascarade généralisée, mise à distance de l’autre, imposition des précautions de divers ordres, interdiction des rassemblements et manifestations de rue. Stratégie sur le long terme : isolement de chaque individu, uniformisation galopante, infantilisation de plus en plus importante. Et ce, afin de conforter un pouvoir on ne peut plus abstrait. C’est toujours ainsi que celui-ci a procédé : diviser pour mieux régner.

Comment peut-on vivre une telle « réalité » en avançant masqué, en maintenant une barrière entre l’autre et moi, en refusant les câlins propres à cet « Ordo amoris » qu’est toute vie sociale ?

Abstraction du pouvoir, car ainsi que le savent les plus lucides observateurs sociaux, c’est le primum relationis, la relation essentielle qui constitue le vrai réel de l’humaine nature. Ainsi que l’indique Hannah Arendt, « c’est la présence des autres, voyant ce que nous voyons, entendant ce que nous entendons, qui nous assure de la réalité du monde », qui conforte notre propre réalité.

Comment peut-on vivre une telle « réalité » en avançant masqué, en maintenant une barrière entre l’autre et moi, en refusant les câlins propres à cet « Ordo amoris » qu’est toute vie sociale ? Mais cette tactique et cette stratégie du pouvoir oligarchique s’emploient dans un monde apparemment non totalitaire à préparer à une réelle domination totalitaire. Et c’est bien un tel totalitarisme qui est l’objectif ultime et intime d’un État de plus en plus obèse.

Pandémie, macabre fantasmagorie

Le « spectaculaire intégré » de Guy Debord.

Puis-je rappeler ici la lucide analyse de Guy Debord dans ses Commentaires sur la société du spectacle. Il montrait que les deux formes du spectaculaire : concentrée (nazisme, stalinisme) et diffuse (libéralisme) aboutissaient immanquablement à un « spectaculaire intégré ». Celui du pouvoir médiatique, celui de la technocratie et des divers experts leur servant la soupe. Le tout, bien sûr, s’appuyant sur une Science tout à fait désincarnée, science n’étant plus qu’une industrie soit-disant scientifique. Ce qui donne une nouvelle Caste, celle des scientistes qui sont avant tout ce que l’on peut appeler « des savants de commerce » ou représentants de commerce, légitimant l’oligarchie en lui fournissant , en bons commerciaux,  les arguments, les éléments de langage et divers poncifs servant à endormir le bon peuple au moyen de leurs solennelles futilités .

C’est bien cela l’essence du totalitarisme en train de s’élaborer. Non seulement maintenir la distance entre l’élite et le peuple, mais également imposer une distanciation entre les membres de ce dernier.

Politiques, journalistes, experts, toujours entre-soi et constituant, pour reprendre une prémonitoire remarque de Guy de Maupassant, « une société délicate, une société d’élite, une société fine et maniérée qui, d’ordinaire, a des nausées devant le peuple qui peine et sent la fatigue » (La Vie errante). Nausée devant un peuple sentant mauvais et qu’il faut donc, de ce fait, tenir à distance. C’est bien cela l’essence du totalitarisme en train de s’élaborer. Non seulement maintenir la distance entre l’élite et le peuple, mais également imposer une distanciation entre les membres de ce dernier.

Covid 19, macabre fantasmagorie

La reconnaissance de l’autre.

Distanciation sociale, gestes barrière aidant, ayant pour seul objectif d’assurer la mainmise sur un peuple toujours potentiellement dangereux. Il y a en effet, une étroite relation entre la violence totalitaire, celle de la technocratie et l’idéologie du service public, la bureaucratie. Celle-ci ne sert nullement le peuple, mais met le peuple à son service. Analysant le rapport tétanique existant entre technocratie et bureaucratie j’avais en son temps parlé d’un « totalitarisme doux » (La Violence totalitaire, 1979). J’aurais pu également dire « totalitarisme intégré ».

Intégré par tous ces « imbéciles » hantant tels des zombies masqués les rues de nos villes. Imbéciles, stricto sensu, ceux qui marchent sans bâton (bacillus), ces bâtons que sont le discernement et le bon sens. Comment, étant masqué peut-on connaître ou reconnaître l’autre, c’est-à-dire, en son sens fort, naître avec (cum nascere) ou connaître (cum nocere) avec cet autre, ce qui est le b.a.-ba de tout être ensemble.

La mascarade généralisée, la distanciation clamée à temps et à contretemps, voilà les armes principales du Big Brother étatiste.

La mascarade généralisée, la distanciation clamée à temps et à contretemps, voilà les armes principales du Big Brother étatiste, qui en aseptisant à outrance suscite un climat irrespirable, où à court terme, il ne sera plus possible de vivre. De vivre, tout simplement en syntonie avec la parentèle, les amis, les voisins, les proches et les lointains déterminant l’habitus, ces principes pratiques, qui selon St Thomas d’Aquin fondent toute vie sociale.

Le totalitarisme si doux soit-il, au travers des injonctions dont il vient d’être question a la prétention (l’ambition ?) de dénier le mal, le dysfonctionnement ou même le transhumanisme aidant l’idée de finitude et de mort.

Pandémie

Apprendre à mourir.

Les principes pratiques de l’habitus, bien au contraire s’emploient à dénier la mort, mais à s’ajuster, à s’accommoder, tant bien que mal avec elle. Et pourquoi cela ? Tout simplement parce que cette accommodation, qui est une aptitude à s’adapter à ce qui est, est le fondement même de l’expérience ordinaire et du savoir incorporé qui en est issu. En bref la sagesse populaire, que les élites arrogantes nomment populisme, sait que la tâche de l’espèce humaine est d’apprendre à mourir. Tâche qui concerne tout à la fois l’être individuel et l’être collectif. Tâche qui fait la grandeur de l’humaine nature et qui, sur la longue durée, a été au fondement de toute création digne de ce nom.

En écho à cette sagesse populaire, il convient de se souvenir que selon le philosophe, natalité et mortalité sont bien les conditions ultimes caractérisant l’existence humaine. Et c’est en déniant cette dernière que l’on atrophie singulièrement, « l’élan vital » qu’induit la première. Les grands moments culturels, ceux où la vie était célébrée intensément, se sont toujours élaborés « sub specie mortis ».

C’est en sachant regarder en face cette mort inévitable qu’on est capable de vivre avec intensité la vie commune.

C’est en sachant regarder en face cette mort inévitable qu’on est capable de vivre avec intensité la vie commune. Car, on ne le redira jamais assez, l’essence du Zoon politicon est la communicabilité.

C’est bien ce caractère relationnel que s’emploient à nier, à dénier les divers gestes barrières que l’oligarchie tente d’imposer. Ces injonctions de la bienpensance sont de véritables machines de guerre contre le peuple. Très précisément parce qu’elles induisent des manières de penser et d’agir totalement aseptisées conduisant immanquablement au délitement du lien social miné par l’hystérie et les fantasmes cause et effet d’une supposée pandémie.

J’ai dit l’imbécillité de ceux qui avancent masqués. En se pliant à la mascarade généralisée, ceux qui trouvent leur place dans ce bal masqué ne font que rejouer la danse macabre d’antique mémoire. Dansez musette !

Michel Maffesoli

Il se passe quelque chose de phénoménal sur la Terre qui dépasse de loin la question du virus. Le virus en est un symptôme. Il est le projecteur qui met en lumière le déséquilibre dans lequel nous vivons, qu’il soit sanitaire, alimentaire, financier. Il secoue les consciences, oblige à l’éveil, il fait émerger des doutes et un questionnement sur le sens de la vie, sur la spiritualité. Le monde est en crise. Il tousse. Il fait une forte fièvre qui touche toutes les cultures, toutes les sociétés, des plus « évoluées » aux plus « primitives », ou plutôt des moins sages aux plus sages.
Cet événement qui se dévoile avec une force invincible nous offre la formidable opportunité de nous dévoiler nous mêmes et d’aller à la découverte de l’être merveilleux que nous sommes vraiment.

Je n’arrive malheureusement pas à intégrer la vidéo trouvée sur Facebook « Festival de Musica Medicina Espíritu de la Tierra » publiée le 20 juillet 2020. J’ai ecrit un message à l’auteur de la vidéo et en attendant sa réponse, je vous mets (déjà) le texte traduit de l’espagnol en français.

Nous sommes la terre
Nous sommes l’eau
Nous sommes l’air
Nous sommes le feu
Aujourd’hui notre Terre Mère respire et nous donne une grande leçon. Elle nous montre qu’elle, en tant qu’être vivant et intelligent, est le créateur de son propre habitat ayant la capacité à se recréer et de réinventer son environnement avec ou sans l’aide de la présence humaine.
Elle nous enseigne que la joie ne vient pas quand nous possédons ce que nous désirons mais lorsque nous apprécions ce que nous avons.
Car la Terre ne nous appartient pas, nous appartenons à la Terre.
Une renaissance qui nous invite avec amour à fleurir en nous et ainsi à atteindre la clarté et la force pour évoluer vers une nouvelle opportunité de vivre sur la Terre.
Cependant nos prochains pas devraient être faits en harmonie, en respectant, honorant, aimant et en prenant soin de notre Mère Nature.
Avec sagesse et bienveillance, Mère Nature nous donne tout ce dont nous avons besoin pour notre équilibre.
N’oublions pas que la vraie médecine est dans la Nature et que le plus grand pouvoir pour soigner est l’amour.
Nous devrions enseigner à nos enfants que l’équilibre est le principe suprême de tout et la récolte du futur va dépendre de ce que nous selon en eux aujourd’hui.
Il est temps de nous demander quelles sont les traces que mes actions vont laisser aujourd’hui.
Prenons part à ce mouvement de conscience d’amour pour notre planète, pour l’humanité, pour la vie.
Nous devrions nous rappeler que nous ne sommes pas des humains vivant une expérience spirituelle. Nous sommes l’Esprit vivant une expérience humaine.
Aussi, aujourd’hui, riez, chantez, dansez, jouez, rêvez, pardonnez, aimez à chaque seconde, à chaque instant que vous vivez.
En faisant taire votre ego (mental) le pouvoir va émerger. Il est temps de s’éveiller.

Nous sommes le changement

Laura Eisenhower est avec Halim Akib et Nasheen Noor.26 juillet 2012

Traduction en français à la fin de l’article en anglais.

Some people may think that waking up means knowing hidden information and secrets, or that 9-11 was an inside job, or that there is a reptilian agenda and harmful plots against us – like geo-engineering…

What many often don’t recognize is that true waking up is about transformation, changing harmful behavior patterns, honoring relationships and loved ones, finding the inner spark of divinity and then illuminating it – recognizing that archetypal harmony and the battle between good and evil is resolved in our own character.

We have abilities beyond our wildest dreams that can shatter the false artificial systems and timelines, but it is not found in competition with others, having negative thoughts or in having fixed beliefs because of what some researcher said, or in carrying on destructive patterns behind a mask of what appears to be higher consciousness and enlightenment.

This is such a crucial time and the collective is not moving quickly enough in this awakening process – so if we are going to pass any message along to the collective, I feel the best thing we can share, is our Spirit nature, compassion and soul essence – because it is a frequency that attracts that force within them to come out, rather than an exchange that is lost in the mental mind of sharing conspiracy realities that might push people away.

Even though those are important truths to be shared – the foundation needs to be set first, and that is in embodying a truly awakened energy that inspires and shines brightly for all to see, as this is the true victory and what we are called to reclaim most – our divine power and Unity Consciousness, free from the Archons, agendas and lower emotional reactions to this rather wacked out dimension.

True Guidance is in showing others how to find and follow their own light and connection to God/ess Source – rather than recruit people into a belief system or attempting to convert them, as it still creates a dependance.

Once folks connect with their own divinity and light source, the rest of those realizations will follow and they will be able to see through the deceptions, spiritual false teachings and governmental theater and they can then start to believe in themselves, their creative ability to shift things, recognizing the power of Spirit — their awakening is about the solution and antidote, rather than just the problem… We are the shift !

Certaines personnes pourraient penser que se réveiller signifie connaître des informations cachées et des secrets, ou que 9-11 était un crime organisé par le gouvernement, ou qu’il y a un programme reptilien et des complots nocifs organisés contre nous – comme la géo-ingénierie…

Souvent, ce que beaucoup ne reconnaissent pas, c’est que le vrai réveil est une question de transformation, changer nos mauvais comportement, honorer les relations et les proches, de trouver l’étincelle de notre divinité intérieure et ensuite de l’éclairer – reconnaissant que l’harmonie archétypale et la bataille entre le bien et le mal sont nés en nous mêmes.

Nous avons des capacités au-delà de nos rêves les plus fous qui peuvent briser les systèmes et les agendas artificiels, mais cela ne se fait pas en étant en compétition avec d’autres, en ayant des pensées négatives ou en ayant des croyances figées basées sur les affirmations de certains chercheurs, ou en poursuivant des buts destructeurs caché derrière le masque d’un semblant de conscience supérieure et d’illumination.

C’est une période tellement cruciale et le collectif ne bouge pas assez vite dans ce processus d’éveil – donc si nous voulons transmettre un message au collectif, je pense que la meilleure chose que nous puissions partager, c’est notre nature divine, notre compassion et l’essence de notre âme – car c’est une fréquence qui pousse la force en eux à sortir, plutôt qu’un partage qui se perd au niveau mental, en informant sur des réalités de conspiration qui pourraient repousser les gens.

Même si ce sont des vérités importantes à partager, il faut d’abord poser les bases, en incarnant une énergie vraiment éveillée qui inspire et illumine afin que tous puissent la voir, car c’est la vraie victoire. Ce que nous sommes appelés à récupérer le plus – notre pouvoir divin et notre Conscience de l’Unité, libérés des Archons, des agendas et des réactions émotionnelles inférieures de cette dimension plutôt détraquée.

La vraie guidance consiste à montrer aux autres comment trouver et suivre leur propre lumière et leur propre connexion à leur Source Dieu / Déesse – plutôt que de recruter des gens dans un système de croyance ou de tenter de les convertir, car cela crée encore une dépendance.

Une fois que les gens se connecteront à leur propre divinité et leur propre source de lumière, le reste de ces réalisations suivra et ils pourront voir clair à travers les tromperies, les faux enseignements spirituels et le théâtre gouvernemental et ils pourront ensuite commencer à croire en eux, dans leur capacité créative à changer les choses, reconnaissant le pouvoir de l’Esprit — leur éveil concerne la solution et l’antidote, plutôt que simplement le problème… Nous sommes le changement !

Afin d’élever le débat, je vais t’expliquer du mieux que je peux comment je vois la vie. Évidemment, certains vont me railler, ne pas être d’accord ou ne pourront simplement pas envisager cette possibilité. Vrai ou pas, qui sait ? J’ai déjà abordé le thème des croyances: il y a celles qui nous font avancer et celles qui nous limitent. Une croyance est par essence pas la réalité (excuse ce mauvais français mais comment le dire autrement). Cependant, toute notre vie est construite sur elles, façonnée par elles. Pour vivre heureux, on a intérêt à choisir celles qui nous portent.

Par exemple: est ce qu’il y a une vie après le vie ? Non. On meurt et c’est fini. Angoisse du temps qui passe, se raccourcit (avec aussi une tendance au « après moi les mouches »). Oui. D’abord cela donne du sens à cette vie. Le très contesté Paco Rabanne avait dit lors d’une émission TV (il y a perpète, sur la RTBF) que sans réincarnation la vie serait profondément injuste. Le milliardaire aurait vécu son unique vie dans l’opulence et le petit Yéménite aurait crevé de faim durant les quelques années de sa petite vie. Drôle de Lotto. Dès lors je suis entièrement d’accord sur ce point de vue avec le parfumeur au parler provocant. Sinon je ne l’aurais pas écrit…. Je crois que la Vie est une suite cyclique de vies, que nous expérimentons vie de milliardaire gras et bedonnant et vie de petit Yéménite affamé. Il y a donc un être, une conscience qui passe de vie en vie, « de classe en classe », la fameuse âme. Petite parenthèse: il y a peu, j’ai appris à ma très grande surprise que le principe de l’âme est un fait acquis en physique quantique. Que la science abonde dans ce sens me rassure. Ma croyance a donc des fondements pertinents….

Quel rapport avec ce qui se passe aujourd’hui, avec le fameux coronavirus qui nous pourrit la vie, me direz vous ? J’y viens …

Sur les réseaux sociaux (je suis devenue très active sur Facebook) il est surtout question de manipulation de chiffres, de mensonges d’état, de médecins vendus aux lobbies, de Mr Windows, de vaccins, de dictature. Les commentaires fusent entre camps opposés: les uns critiquent la soumission docile des moutons et les autres sont exaspérés et angoissés par le comportement inconscient des égoïstes rebelles. Il y a stagnation. Ça n’évolue pas ou plus. J’ai aussi été lanceuse d’alerte pendant un temps. J’ai moi aussi dénoncé ce qui se trame de manière de plus en plus évidente. Je suis aussi passée par des moments d’angoisses et de révolte, à penser que j’allais me réveiller de ce cauchemar.

Mais il est temps, urgent de tous devenir semeurs de graines de Vie. De lumière. Si nous sommes de plus en plus nombreux sur Terre, comme ces points lumineux sur la photo, nous illuminerons le monde.

Photo de la Nasa – 2000

Ce qui se passe n’est pas seulement une affaire de gugusses qui tentent le coup du siècle en voulant devenir définitivement les maîtres du monde en asservissant la population mondiale (c’est quand même dingue !!). Cela dépasse le connu, c’est à dire des politiciens et des milliardaires en manque de sensations fortes. C’est une guerre qui dépasse le plan terrestre (c’est mon blog, je peux dire ce que je veux 🙂 ). Je crois que pour bien comprendre ce qui se passe, il faut décoller ses œillères et oser voir l’immensité de la vie. De l’univers. Nos petits gugusses humains ont en quelque sorte vendu leur âme au diable. Ils se sont vendus à plus gugusse qu’eux. Que ces derniers soient extraterrestres (ça y est, le mot est lâché) ou entités non incarnées (ou sans doute les deux … je fais fort) est peu important. Ce qui l’est c’est l’énergie dans laquelle ces gugusses non humains opèrent.

La Vie est un immense fleuve constitué de deux courants majeurs: un courant sombre nourri par la Peur et un courant lumineux alimenté par l’Amour. J’aime les voir aussi comme deux loups: un blanc et un noir. Les religions, la spiritualité, les philosophies le répètent depuis que l’homme existe. Depuis des siècles, des millénaires même, l’humanité est surtout sous l’emprise du courant sombre personnifié ou représenté par des dieux auxquels on offrait (et offre encore de nos jours) des sacrifices plus ou moins sanglants, des rituels sataniques. (Je le mentionne juste à titre d’information et ne m’étendrai pas sur ce sujet pour ne pas lui donner du pouvoir. Il faut avoir le cœur bien accroché pour pouvoir s’informer sur ce sujet en restant neutre.)

Le loup noir est très puissant et n’a aucune envie de perdre son statut de chef de meute. Il sort ses crocs et ses griffes et il attaque tous azimuts. Il veut intimider. Faire peur. Museler au propre comme au figuré. C’est pour cela que l’obligation du port du masque n’est pas anodin, ce que ne comprennent pas ceux qui sont dans la peur et pour qui il est une protection contre la mort. LA peur à la base de toutes les autres.

Je crois que nous traversons aussi un autre gigantesque chamboulement: c’est comme si la Terre, un être vivant comme toi et moi, mais bien plus évoluée, changeait de classe. Elle sort du secondaire pour entrer à l’unif. C’est un bouleversement planétaire (peut être même de tout le système solaire) dans lequel nous sommes pris. Les humains sont pour certains, en maternelle, d’autres en primaire, d’autres encore quelque part en secondaire … certains sont prêts, ils ont passé leur Bac, leur rhéto. Mais avec les événements qui vont aller en s’accélérant, nous avons l’opportunité de sauter des années. C’est le grand éveil de l’Humanité. Comme si après une longue nuit noire, le soleil lançait enfin ses premiers rayons là-bas à l’horizon. Le loup blanc s’étire et reprend des forces. Il est de plus en plus nourri par les pensées de solidarité, les rêves d’un monde meilleur, les actes de bienveillance, le désir de vivre sainement. Et le petit corona est venu s’en mêler. Il est le révélateur brutal d’une situation mondiale malade, des agissements et des projets malintentionnés des gugusses, de notre propre inconscience ou passivité. En le constatant, nous sommes encore plus motivés à assumer nos comportements. A les changer.

Ce à quoi nous assistons est un phénomène de transition d’un niveau de conscience à un autre. A la fin de la suprématie du loup noir et à la naissance du royaume du loup blanc. Tout comme la chenille s’enferme dans un cocon pour devenir papillon, nous sommes plus ou moins confinés pour devenir des êtres conscients. Des Humains.

En nous, (hahaha, je l’imagine au milieu du front), nous avons une sorte d’imprimante 3D qui imprime en continu tout ce que nous pensons, croyons. Nous créons ainsi notre environnement, notre réalité. Sans nous en rendre compte … jusqu’à maintenant que tu le lis. Maintenant que toi et moi savons que nous sommes des créateurs, il va falloir faire gaffe à ce que nous faisons! Si je continue à être lanceuse d’alerte, je renforce cette réalité là. Les gugusses le savent. Ils l’ont toujours su, c’est pour cela qu’ils ont tout fait pour nous maintenir dans l’ignorance de ce pouvoir et dans la peur pour qu’on continue à engraisser le loup noir, à alimenter le courant sombre.

A mon humble avis, Jean-Jacques Crèvecoeur, Silvano Trotta et tant d’autres lanceurs d’alerte que je respecte énormément pour leur engagement, pour le temps investi dans leur travail, et grâce à qui j’ai beaucoup appris, entretiennent le côté sombre et c’est encore nécessaire pour une partie de la population. Comme des électrochocs. Bien sûr, il faut se renseigner pour connaître les positions et les projets de son adversaire et ainsi pouvoir mieux faire face à ses agissement, comme les joueurs d’échecs. Sans émotions. Surtout ne pas entrer en conflit. Ne pas être contre. Ne pas haïr, ni détester. Car dans ce cas, on joue son jeu. Et c’est ce qu’il attend.

Alors quoi faire ?

C’est en fait très simple: faire des choses que tu aimes. Être avec des personnes que tu apprécies. Penser au monde dont tu rêves. Utiliser ton imprimante 3D en conscience. Un peu plus chaque jour, il faut s’y habituer. Faire de son mieux pour rester dans l’énergie de l’Amour. Pouvoir pardonner. Et garder au fond de son cœur la tranquille assurance que le soleil se lève déjà même sil fait encore nuit et que rien, absolument rien ne peut empêcher le jour de se lever.